Pourquoi avons nous adopté le BIM ?

En assistant à de nombreuses conférences sur la transition numérique et en particulier sur le BIM, nous avons pris conscience qu’un bouleversement majeur était en cours. Notre activité implique de communiquer le projet d’aménagement vers les utilisateurs. Communiquer, ça veut dire présenter des images numériques de synthèse plutôt que des plans afin que les salariés puissent se projeter dans leur futur cadre de travail.

Créer des images 3D, cela demande du temps, beaucoup de temps. Le plus souvent, les images 3D servent, en début de projet, à montrer les grandes orientations, le concept global du projet d’aménagement de bureaux, puis ensuite, elles permettent de présenter les zones à forte valeur ajoutée en terme d’architecture intérieure (hall, cafétéria, salle de réunion, salle du conseil etc..). 

Avec le BIM, le projet d’aménagement, les études de space planning sont conçus directement en 3D, pour tous les lots et durant toutes les phases du projet. iXref peut donc présenter des images numériques de synthèse permettant à ses clients de se projeter facilement dans leur futur environnement lors de chaque CODIR.

Outre les images 3D, le maquette BIM permet de créer des films, des visites virtuelles. Ces outils étaient, auparavant, réservés aux grands programmes. A présent, iXref les propose systématiquement pour tous les projets d’aménagement de bureaux.

Space planning d'un espace de réunion de travail cloisonné
Conception BIM d'aménagement de bureaux et d'espace de travail

Les autres atouts de la conception en BIM

Les autres atouts de la conception en BIM réside dans l'accélération des processus de création. Le terme CAO (conception assistée par ordinateur) prend avec la maquette numérique tous son sens. C’est vraiment pour nous un outil de conception.

En permanence, nous avons accès à des vues en coupes, en élévations en 3D. La conception et la vérification s'effectuent en temps réel. Chaque modification de zoning met à jour les surfaces affectées aux services. Une cloison est déplacée ou supprimée ; l’ensembles des documents graphiques se mettent à jour : les plans, les coupes et les élévations, mais aussi les vues 3D, ainsi que les quantitatifs (de cloisons, de moquettes , …).

Cette liaison des éléments au sein d’une base de données permet donc de produire plus rapidement et avec plus de précision. Qui sous-entend rapidité, sous-entend aussi coût de production réduits !

La phase DCE est le moment où les outils de conception, de dessin sont les plus sollicités. Il faut produire les plans de chaque lots, les plans de détails, les coupes et les élévations, les métrés, …

Avec la maquette numérique, tous ces éléments ont été étudiés et validés tout au long du projet. Aussi, cette phase devient essentiellement le moment où on imprime les documents !