L’open space constituait jusqu'à aujourd’hui la référence en la matière. D’abord, pour des questions d’ordre économique, puisqu’il permet de réduire le coût immobilier de chaque salarié. Mais également, parce que ce type d’espaces de travail offre plus de souplesse et de flexibilité qu’un environnement cloisonné. Aujourd'hui, si ce mode de partage de l'espace est acquis, il peut cependant engendrer des nuisances. Il doit donc poursuivre sa mutation.

Les aménagements de bureaux collaboratifs

L'évolution des pratiques managériales, une plus grande mobilité, la mondialisation des échanges et le développement rapide de la digitalisation des outils ont apporté une nouvelle donne spatiale de l'organisation du travail. L'espace ouvert partagé se mue en espaces dits collaboratifs offrant diverses postures de travail au cours de la journée et selon les tâches à accomplir.

Ces nouveaux espaces répondent aux exigences des nouveaux modes de travail collaboratifs et connectés tout en évitant certains écueils des espaces ouverts (nuisances sonores, manque d’intimité au poste de travail, augmentation du stress, ...).

Alors que l'open space se limite généralement à des benchs et des espaces de réunion, l'espace collaboratif propose de multiplier les espaces dédiés à des activités bien précises selon les différents moments de la journée. Qu’il s’agisse de se réunir, de prendre un café, de s’isoler pour travailler au calme, de se détendre ou de téléphoner, les collaborateurs peuvent choisir l’espace le mieux adapté à leur activité du moment.

L'espace se démultiplie et rend ainsi possible la cohabitation des différentes formes de travail au bureau.

Exemple de conception d'espaces de travail collaboratifs par l'agence iXref

Le coworking

Espace ouvert de co-working

Le coworking, travail coopératif ou encore co-travail est un type d'organisation du travail qui regroupe deux notions : un espace de travail partagé, mais aussi un réseau de travailleurs encourageant l'échange et l'ouverture.
In fine, les collaborateurs nomades et sédentaires disposent de plusieurs espaces de travail mutualisés, alors qu'il n'en avait auparavant qu'un seul !
Et Chacun l'utilisera alors selon son grès.

Le collaborateur est au cœur du concept de l'espace collaboratif : l'aménagement s'adapte aux besoins des équipes et non l'inverse. Tout est mis en oeuvre pour lui permettre de s'isoler, de travailler en petit groupe spontané, où encore d'être comme à la maison dans des espaces de rencontres et de convivialité. Dans ses conditions, le travail entraîne certaines évolutions auxquelles les collaborateurs ne sont pas toujours préparés.

Il favorise aussi et surtout la mobilité et les interactions. Quand on sait qu'aujourd'hui 3 salariés sur 5 travaillent de façon mobile, il est indispensable de prendre en compte ce mode de travail. Entre autres solutions, la démultiplication de l'espace offre la possibilité de varier les postures. Ainsi, on pourra par exemple alterner les salles de réunion en position debout, assise ou, pourquoi pas, allongé sur un canapé !

Comme pour tout nouveau mode d'organisation, l'accompagnement au changement et la prise en charge des collaborateurs est une condition sine qua none à la réussite du projet d'aménagement.

Mais, une autre composante est tout aussi essentielle : l'adhésion managériale à ce mode de fonctionnement.

La digitalisation des espaces de travail

La mobilité et la portabilité des outils informatiques, le développement du Cloud ont révélé de nouvelles perspectives de souplesse au travail. Les clients devenant plus nomades, et donc mieux connectés, il s’agit pour les équipes de s’adapter à cette nouvelle donne en proposant plus de connectivités, de personnalisations et d’interactions dans leur relation clientèle.

Pour 83% des entreprises européennes, l’amélioration du service client est directement liée à l’usage des outils numériques : c'est la digitalisation des espaces de travail.

Ce phénomène du tout digital bouscule les formes traditionnelles de l’organisation du travail. Les nouvelles générations préfèrent la notion d'objectif à celui de faire ses heures. Les Start-up ont contribué à estomper la limite entre travail au bureau et après le bureau.

D’autant que certaines études ont démontré que le travail "flexible" possède les vertus d’améliorer la qualité de vie des collaborateurs tout en étant un levier de productivité et d’optimisation des actifs immobiliers pour l’entreprise. On voit notamment apparaître de nouvelles formes tels que les tiers-lieux, types de lieux publics ou mis à disposition par l’entreprise pour accueillir les collaborateurs.

Digitalisation des espaces de travail informels